LE 1er VOYAGE AU CANADA

Partie au tout début du mois au Canada avec son papa et sa maman, Colyne vient de faire le premier pas décisif de son traitement. Encourageant. Reste plus qu'à acheter le matériel nécessaire et mettre en marche les exercices avec les bénévoles pour démarrer "le grand voyage vers l'autonomie" maintenant ...

 

"Trois jours de cours de 8h le matin à 17h le soir c'est dur, épuisant. Mais c'est aussi rassurant. Les médecins expliquaient tellement bien que cela donne encore plus confiance. L'objectif des stimulations sensori-neuro-motrices est d'envoyer un maximum d'électricité au cerveau afin que les connections se remettent en place. On nous a montré comment le programme allait se dérouler, comment le cerveau fonctionne."

Colyne a été évaluée toute une journée par des professionnels. En fonction de l'évaluation, les spécialistes fixent des objectifs. Un s'occupait du programme physique, d'autres du programme vestibulaire, de la motricité, de la vue, de l'alimentation ...

"Toute une matinée, on est allés dans une famille canadienne qui suit le programme pour enfant trisomique. On a pu discuter avec les parents, les bénévoles, poser là encore toutes les questions que l'on voulait."

Mots clés : constance + assiduité + joie = succès.

"L'accueil a été vraiment formidable, chaleureux, on a été très très bien reçus, on se sentait en confiance. Quelqu'un nous attendait à l'aéroport, tout était prêt: l'hôtel réservé, les personnes pour s'occuper de Colyne quand nous étions pris par la formation trouvées (trois infirmières qui suivent cinq adultes handicapés dans une maison). Au départ nous étions un peu inquiets et puis ... Colyne était enchantée, elle a été câlinée, dorlotée. On la reprenait en fin d'après-midi pour rentrer avec nous."

Article du Courrier de la Mayenne du 15 novembre